Un équipement sportif sophistiqué

Les skis de haute qualité sont toujours fabriqués en grande partie à la main, mais ils nécessitent une technique poussée et des matériaux de pointe.

Affûtage des carres de ski

L'affûtage des carres des skis est important et doit être renouvelé pour leur entretien tout comme le fartage. (Image: CanStockPhoto)

Constitué d’au maximum 26 pièces, un ski moderne est produit au moyen d’un processus en plusieurs étapes. Les skis de haute qualité sont par ailleurs toujours fabriqués en grande partie à la main, car c’est le seul moyen de garantir une qualité adaptée. Le choix des matériaux dépend de l’utilisation ultérieure. Un ski de compétition, soumis à des contraintes élevées, doit satisfaire à des exigences autres qu’un ski de randonnée qui doit permettre de faire de beaux virages dans la poudreuse.

Le noyau du ski est toujours en bois. Selon la marque, des lamelles de formes et d’essences différentes sont assemblées pour obtenir les propriétés mécaniques souhaitées.Le deuxième élément principal est le revêtement constitué généralement de polyéthylène poreux. Plus le revêtement est de qualité, plus il absorbe la cire et plus le frottement sur la neige est faible.

Plusieurs couches en «sandwich»

La plupart des skis sont fabriqués en «sandwich ». Ces skis se composent essentiellement d’une série de couches différentes découpées dans la forme souhaitée et empilées les unes sur les autres.

Tout en bas de cet empilement, on trouve le revêtement. Viennent ensuite les deux carres en acier et, au centre, différentes couches de polyester, de carbone et de titanal (un alliage d’aluminium spécial). Sur cette membrure repose le noyau en bois. Vient ensuite la membrure supérieure composée des mêmes matériaux que la membrure inférieure. Enfin, le film décoratif, sur lequel un sujet a été imprimé, donne au ski l’apparence souhaitée.

Cet empilement est ensuite placé dans un moule, puis collé dans une presse sous l’action de la pression et de la chaleur avec une résine époxy. Selon l’utilisation, les skis sont moulés de façon à présenter une tension après le pressage. En règle générale, ils sont courbés afin que le centre soit un peu plus élevé que les extrémités lorsqu’ils ne sont pas sollicités. Dans des cas particuliers – par exemple le ski de randonnée – les planches sont courbées différemment afin d’offrir une meilleure impulsion dans la poudreuse.

Pour finir, les carres sont affûtées pour que le ski adhère mieux à la neige. Le revêtement bénéficie par ailleurs d’une structure rainurée pour qu’un fin coussin d’air se forme entre la neige et le ski lors des déplacements et réduise ainsi le frottement.

 

Texte: SATW / Felix Würsten
Source: Technoscope 1/17: La technique dans la neige. Technoscope est le magazine de la technique pour les jeunes de la SATW.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.