Le bois, une matière première polyvalente

Le bois est un matériau d’exception: source d’énergie, il est aussi idéal pour la construction et essentiel à la fabrication du papier. En outre, cette matière première renouvelable est particulièrement écologique.

Des troncs de bois en attente d'être découpés.

Image: CanStockPhoto

Aucun autre matériau naturel n’est aussi polyvalent que le bois. Ses utilisations sont multiples: matériau de construction et matière première pour les maisons et les meubles, fournisseur de fibres pour la fabrication du papier et du carton ou encore source d’énergie renouvelable. Rien d’étonnant donc à ce que l’homme l’utilise depuis toujours. Aujourd’hui encore, à l’ère des matériaux high-tech, le bois reste l’une des principales matières premières. A l’échelle mondiale, la quantité de bois produite dépasse celle de l’acier, de l’aluminium ou du béton.

Le bois se démarque par sa polyvalence et ses propriétés écologiques. Dans la mesure où le volume d’arbres abattus ne dépasse pas celui des nouveaux arbres plantés, le bois est une matière première renouvelable dont l’exploitation est en principe illimitée. La possibilité de réutiliser le bois plusieurs fois est un autre point positif. Par exemple, les anciennes poutres de charpente peuvent être transformées d'abord en panneaux de fibres et plus tard la combustion servira à produire de l’énergie. Cette utilisation en cascade n’en est toutefois qu’à ses débuts. Par exemple, la majeure partie du bois des arbres feuillus est directement destinée à la production d’énergie sans avoir servi au préalable de matériau de construction.

Un potentiel inexploité

En tenant compte également de l’écorce des arbres et des branches, près de 5,5 millions de mètres cube de bois sont récoltés chaque année en Suisse. Environ deux tiers des arbres abattus sont des résineux utilisés principalement comme bois de construction. Mais le potentiel du bois en tant que matière première est loin d’être pleinement exploité en Suisse. A l’heure actuelle, on ne récolte que deux tiers de la quantité de bois que pourrait nous fournir nos forêts sans surexploitation. Là est le paradoxe: malgré la popularité croissante des constructions en bois et la demande accrue en énergies renouvelables, la production de bois en Suisse est en recul ces dernières années, ce principalement pour la raison suivante: des produits bon marché sont importés de l’étranger pour la construction en bois, ce qui fait chuter la demande intérieure.

Si l’on ajoute les importations de l’étranger, le bois recyclé et le papier usagé récupéré, la consommation de bois annuelle totale en Suisse s’élève à plus de 10 millions de mètres cube, dont la moitié sert à la production d’énergie. Le nombre de chauffages à pellets ou copeaux ne cesse d’augmenter. Le reste du bois utilisé se répartit en parts égales entre la fabrication de papier et de carton et la production de produits en bois massif ou de matériaux en bois (p. ex. panneaux agglomérés).

 

Texte: SATW / Felix Würsten
Source: Article publié dans Technoscope 2/14: Le bois.
Technoscope est le magazine de la technique pour les jeunes de la SATW.

D'autres articles de ce numéro de Technoscope se trouvent dans le dossier «Le bois» sur SimplyScience.ch.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.