La Suisse dans la recherche spatiale

Quelles sont les premières choses qui te viennent à l’esprit lorsque tu penses à Berne? Le Palais fédéral, les ours, le marché des oignons… mais certainement pas la recherche spatiale. Et pourtant, ce sont des scientifiques de l’Université de Berne qui sont à l’origine de la seule expérience non-américaine de la mission Apollo 11: la voile solaire.

Le Palais fédéral à Berne

Le Palais fédéral à Berne. (Image: Flooffy/Wikimedia Commons, Licence CC)

Voile solaire d'Apollo 11

La voile solaire d'Apollo 11. (Image: NASA/Wikimedia Commons, domaine public)

La voile solaire, installée avant même le drapeau américain, a permis de collecter des particules libérées dans l’espace par le soleil, qui ont été ensuite analysées en laboratoire afin d’obtenir des informations sur la composition du vent solaire.

Mais les Bernois n’ont pas été les seuls à participer. La société argovienne Kern, qui fabriquait des instruments optiques de précision, a livré des objectifs spécialement adaptés aux exigences particulières de l’aéronautique pour la caméra DAC de 16 mm qui a été utilisée dans le programme spatial Apollo. De plus, Kern a fourni les théodolites qui ont permis de positionner avec précision la fusée Saturn V pour le lancement et de coordonner l’assemblage des différents étages de la fusée.

C'est également une entreprise suisse, l’horloger Omega à Bienne, qui a fourni les montres-bracelets qui ont réussi le test de résistance et que les astronautes ont portées à leur poignée pour servir de backup en cas de défaillance des autres instruments.

Une autre entreprise biennoise, RMB, a fourni les roulements à billes pour le système de survie portatif que les astronautes ont porté sur le dos pour notamment s’alimenter en oxygène.

Araldit, un autre produit suisse, a également décroché sa place pour la Lune. Dans le bouclier thermique de la capsule qui protégeait celle-ci de la chaleur générée par l’entrée dans l’atmosphère terrestre, les résines époxydes de Ciba à Bâle ont servi de matériaux de construction et de remplissage.

Tu utilises certainement cette invention spatiale suisse: les fermetures velcro étaient et restent un moyen très apprécié pour fixer les objets dans la capsule spatiale et les empêcher de flotter. La fermeture velcro a été inventée par l’ingénieur suisse Georges de Mestral. La version pour l’aéronautique a été produite aux Etats-Unis.

Texte: SATW/Alexandra Rosakis
Source: Technoscope 2/19: TeCHnique sur la lune. Technoscope est le magazine sur les sciences techniques de la SATW pour les jeunes.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.