Chromosome 5: L'asthme

Les asthmatiques ont besoin de médicaments pour pouvoir respirer librement. (Image: CanStockPhoto)

L'asthme est une maladie inflammatoire. Lorsqu'une crise survient, le rétrécissement des voies respiratoires entraîne une détresse respiratoire. L'asthme est-il transmis de façon héréditaire? Oui et non. Des études montrent que le risque de souffrir d'asthme est plus élevé s'il existe des antécédents familiaux. Mais la maladie n'est pas transmise de manière systématique.

L'asthme est une maladie multifactorielle, dans laquelle interviennent des facteurs génétiques et environnementaux (pollution de l'air p. ex.). La recherche a découvert de nombreux gènes qui, chez les asthmatiques, présentent des mutations pathogènes. Néanmoins, il n'existe pas de gène proprement dit qui déclencherait automatiquement la maladie. Les différents gènes agissent ensemble pour réprimer ou favoriser la maladie.

Une protéine détend les muscles des voies respiratoires

Sur le chromosome 5 se trouve un gène qui contient le plan de construction d'une protéine présente dans la musculature des voies respiratoires. Lorsque ce gène est activé, les muscles se détendent.

Chez les personnes asthmatiques, ce gène est légèrement modifié. En conséquence, la protéine ne parvient pas aussi bien à déclencher la détente.

Les personnes souffrant d'asthme ne sont pas toutes traitées à l'aide des mêmes médicaments

Un certain médicament ne déploie pas des effets identiques chez tous les patients. Il y a même des asthmatiques pour qui les médicaments d'habitude prescrits ne produisent pas le moindre effet. Les différences génétiques entre les personnes concernées en sont, en partie, la cause.

Au lieu d'essayer, pendant des années, une multitude de remèdes dans l'espoir de trouver celui qui agira, la pharmacogénétique tente de le prédire. L'objectif est de déterminer, au moyen d'un simple test génétique, quelles variantes des gènes sont à l'origine de l'asthme. Ceci permettrait alors d'administrer à un patient un médicament efficace et ne présentant que peu d'effets secondaires.

Ce sujet en vidéo

Ce contenu provient du site internet gene-abc.ch, une initiative du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS). Ce site internet a été fermé. La gestion et la mise à jour de ses contenus a été confiée en 2016 à la Fondation SimplyScience, qui les a intégrés à sa plateforme SimplyScience.ch.