Chromosome 10: Le stress

L’'exercice physique aide à diminuer le stress. (Image: CanStockPhoto)

Il convient parfois de prendre la fuite face à un élément déclencheur de stress. Cette réaction a permis la survie de l'être humain. Le corps est mis en état d'alerte par l'hormone du stress connue sous le nom de cortisol: elle mobilise l'énergie permettant de maîtriser la situation de stress. Sous l'influence du cortisol une quantité plus élevée de sucre est véhiculée dans le sang, augmentant la tension artérielle et le pouls. En même temps, les fonctions corporelles moins importantes sont réprimées.

Le cortisol est produit par la glande surrénale. Pour que cela se produise, il faut qu'une série de gènes soit activés par des signaux émis par le cerveau. Le cortisol déploie ses multiples effets grâce à sa capacité d'activer indirectement de nombreux autres gènes, dont certains mènent à l'affaiblissement de la défense immunitaire. Divers gènes impliqués dans cette réaction complexe de stress sont situés sur le chromosome 10.

Notre corps ne réagit pas seulement au stress physique par la sécrétion de cortisol, mais aussi face aux charges émotionnelles et psychiques. Bien que le corps reçoive à chaque fois le signal lui ordonnant de s'enfuir, il est bien connu qu'une telle réaction n'est pas toujours appropriée.

Dans ces cas-là, il convient de tenter d'évacuer le stress: on peut se détendre en pratiquant un sport ou en s'adonnant à un jeu, solutions judicieuses, car l'accumulation de stress est nuisible à la santé. Le cortisol inhibe la fonction des globules blancs, des leucocytes, qui jouent un rôle important dans la lutte contre les agents pathogènes. S'il n'a pas été évacué, le stress est donc susceptible de rendre une personne réellement malade!

Ce sujet en vidéo

Ce contenu provient du site internet gene-abc.ch, une initiative du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS). Ce site internet a été fermé. La gestion et la mise à jour de ses contenus a été confiée en 2016 à la Fondation SimplyScience, qui les a intégrés à sa plateforme SimplyScience.ch.