Monotones les brouillards d'automne?

Pas âme qui vive sur l'étroit sentier devant toi, une chouette hulule et lentement la nuit tombe. D'où vient ce bruit? Une ombre s'est-elle faufilée derrière cet arbre? Et voilà en plus que le brouillard se lève - tu ne vois déjà plus tes mains. Heureusement, tu es presque à la maison...

Brouillard sur l'eau

Chez nous en Europe centrale, le brouillard se forme surtout près de l'eau pendant les mois d'hiver. (Image: Mikulich Alexander Andreevich/Shutterstock.com)

Un brouillard épais et gris crée une ambiance mystérieuse et assez oppressante. Il peut même être très dangereux en haute mer ou sur une plaine uniforme, car il nous fait perdre le sens de l'orientation et cache des obstacles que l'on remarque trop tard. Nous, profanes, parlons de «brouillard» seulement à partir du moment où la visibilité est inférieure à 300 mètres. Mais pour les météorologues, le brouillard est déjà là quand on ne voit pas à plus d'un kilomètre. Si la visibilité atteint quatre kilomètres, on parle alors de «brume». Mais comment se forme cette «purée de pois»?

L'air froid ne peut pas emmagasiner autant de vapeur d'eau que l'air chaud

Saturation de l'humidité dans l'air

Image: Markus Schweiß/Wikimedia Commons, CC-Lizenz

Selon les conditions météorologiques, l'air de notre atmosphère contient plus ou moins de vapeur d'eau. La capacité de stockage de l'air dépend de la température et de la pression atmosphérique (tu peux lire l'article sur le baromètre pour savoir comment on mesure cette dernière). Si la quantité de vapeur d'eau dépasse un point critique, l'air est saturé et la vapeur d'eau excédentaire se condense en gouttes d'eau ou en cristaux de glace. La figure ci-contre présente ce que l'on appelle un diagramme de saturation: la courbe montre la quantité d'eau que l'air peut stocker à une température donnée. Comme tu le vois, l'air chaud peut emmagasiner plus de vapeur d'eau que l'air froid. Le tout est en équilibre délicat et très dynamique.

Un nuage en contact avec le sol

À chaque température correspond sur la courbe un point de saturation donné. Si l'air contient plus de vapeur d'eau, il y a condensation et du brouillard se forme. De nombreuses minuscules gouttes d'eau sont dispersées dans la partie de l'air proche du sol et tombent tout doucement. Le brouillard n'est donc en principe rien d'autre qu'un nuage en contact avec le sol.

Les germes de condensation sont également très importants dans la formation du brouillard. Ce sont de petites particules - de saleté, de suie ou de sel par exemple - qui se trouvent dans l'air et qui offrent à la vapeur d'eau une surface sur laquelle l'eau peut se condenser.

Le brouillard a différentes origines

Les météorologues distinguent différentes sortes de brouillards en fonction de leur mode de formation. Le brouillard de rayonnement par exemple vient du refroidissement de la terre pendant la nuit. Les températures des couches d'air proches de la terre diminuent et une partie de la vapeur d'eau se condense près du sol - du brouillard se forme (la couche de sol refroidie ne peut plus retenir autant d'eau).

Une autre forme est le brouillard marin ou côtier: au-dessus de l'eau, l'air est souvent plus frais. Alors quand de l'air chaud arrive du rivage, les deux «sortes d'air» se mélangent et s'équilibrent. L'air chaud est amené à une plus basse température par l'air froid, une condensation a lieu et du brouillard se forme.

Brouillard gelé

La formation de brouillard a lieu dans presque toutes les zones climatiques du monde. Le givre et les cristaux de glace sont des phénomènes voisins du brouillard, mais qui se produisent à des températures inférieures au point de congélation. Tu pourras bientôt lire comment naissent ces délicates structures de glace sur le site.

Évaluation moyenne:
  •  
(1 Évaluation)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.