L'été, c'est la saison des tiques

Les tiques sont de petits animaux piqueurs qui se nourrissent du sang de leurs hôtes, ce sont donc des parasites. La piqûre d’une tique saine est inoffensive pour nous. Mais cela peut devenir problématique si la tique est porteuse d’agents pathogènes.

Tique sur la peau

Tique sur la peau. (Image: John Tann/Wikimedia Commons, Licence CC)

En été, nous aimons bien nous promener dans les bois car il y fait plus frais. Malheureusement, c’est également l’habitat des tiques. En nous piquant, ces dernières peuvent transmettre des agents pathogènes. Deux de ces agents pathogènes ont une grande importance en Suisse: une bactérie responsable de la maladie de Lyme (un type de borréliose) et un virus qui déclenche une sorte particulière d’encéphalite. Dans notre pays, 5 à 30 % (50 % par endroits) des tiques sont porteuses de la bactérie (voir la carte plus bas), alors qu’environ 1 % sont infectées par le virus.

Des chercheurs de l’Université de Neuchâtel ont établi récemment que les tiques contaminées par un agent pathogène bactérien survivent mieux aux périodes chaudes et sèches que les tiques non contaminées. C’est pourquoi il est à craindre qu’avec le réchauffement du climat, la fréquence des cas de maladies dues aux piqûres de tiques augmente.

Autant que possible, ne te fais pas piquer...

Piqûre de tique avec rougeur en forme d'anneau, caractéristique de la maladie de Lyme

Il faut consulter un médecin si on observe des rougeurs en forme d’anneau qui s’élargissent autour d’une piqûre de tique, car elles sont souvent le signe d’une infection par la borréliose (ou maladie de Lyme). (Image: CanStockPhoto)

Les symptômes de la maladie de Lyme peuvent être très fâcheux si l’infection n’est pas reconnue suffisamment tôt. Une rougeur indolore en forme d’anneau, qui s’étend au fil des jours, apparaît d’abord autour de la région où la tique a piqué. Cela s’accompagne parfois de fièvre, maux de tête et fatigue. En l’absence de traitement, les symptômes peuvent évoluer vers de fortes douleurs articulaires et des maladies neurologiques ou cardiaques. Etant donné que la maladie de Lyme est une maladie bactérienne, un traitement avec des antibiotiques est efficace pendant le stade initial.

Les virus déclenchant l’encéphalite à tique (ou méningo-encéphalite verno-estivale MEVE) sont plus problématiques. Les premiers signes d’infection ressemblent à ceux d’une grippe (fièvre, maux de tête, douleurs dans les membres), mais la plupart des personnes ne présentent pas ces symptômes. Chez 5 à 15 % des personnes, le système nerveux sera touché, se traduisant par une inflammation des méninges (méningite) ou du cerveau (encéphalite). Cela se manifeste par exemple par des troubles de la concentration et des vertiges, ou d’autres dommages irréversibles comme des paralysies du visage ou des jambes. De plus, il n’y a aucun traitement pour cette maladie; on peut uniquement tenter de soulager les symptômes. Toujours est-il qu’une vaccination est possible qui devrait empêcher l’apparition de la maladie. Néanmoins la meilleure protection contre la maladie de Lyme ou l’encéphalite à tique reste encore de ne pas se faire piquer par une tique.

... et si tu attrapes des tiques, enlève-les immédiatement!

Les tiques se trouvent dans les broussailles et dans les hautes herbes des sous-bois de forêts de feuillus. Mais contrairement à une idée reçue, elles ne tombent pas des arbres. C’est pourquoi pour éviter au mieux les piqûres de tiques, il faut s’abstenir de se balader dans les sous-bois ou au moins en portant des vêtements longs, de préférence clairs, et fermés (pantalon). On devrait enlever immédiatement les tiques, ayant grimpé sur les vêtements, la peau ou ayant peut-être déjà piqué. On se sert pour cela d’une pincette puis on désinfecte la plaie. Cela diminue les risques de maladies, car les agents pathogènes atteignent la blessure après que la tique ait sucé pendant un moment. Il faut consulter un médecin si l’on a de la fièvre ou d’autres symptômes après avoir été piqué par une tique.

Régions de Suisse où il est recommandé de se faire vacciner contre la maladie de Lyme, transmise par les tiques. En cliquant sur le plus à droite, on peut zoomer sur la carte. (Carte: Confédération suisse)

Pour tester tes connaissances sur les tiques, voici un quizz. Et avant (ou après) la balade en forêt, ça peut être utile de jeter un œil à cette brochure.


Texte: Rédaction SimplyScience.ch
Sources principales: Office fédéral de la santé publique (maladie de Lyme, encéphalite à tiques), Wikipedia, article scientifique (en anglais) des chercheurs neuchâtelois.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.