Les groupes sanguins

Le système ABO classifie le sang humain en quatre groupes sanguins différents: A, B, AB et O. Les groupes sanguins ont une importance particulière et spécialement pour la transfusion sanguine. Une mauvaise combinaison entre le sang du donneur et celui du receveur peut même avoir des conséquences mortelles.

Différents groupes sanguins - Illustration

Le sang humain est classé en différents groupes sanguins. Les plus importants sont les quatre groupes du système ABO: A, B, AB et O. (Image: jonaswolff/CanStockPhoto)

La surface cellulaire des globules rouges (érythrocytes) est garnie d'une multitude de structures caractéristiques. Ces structures superficielles, par exemple diverses unités protéiques, agissent comme des antigènes: Ils sont reconnus par le système immunitaire et déclenchent une réaction immunologique quand ils ne viennent pas de notre propre corps.

Sur les érythrocytes humains, on trouve plusieurs de ces antigènes dans diverses combinaisons. La combinaison des antigènes est une marque distinctive, comme une empreinte digitale, c'est ce qu'on appelle le groupe sanguin.

Le système ABO

Le principal système de groupes sanguins répartit le sang en quatre groupes A, B, AB et O (en allemand, on utilise le zéro à la place du O). Ces lettres désignent la présence de l'antigène correspondant, donc la structure de la surface cellulaire. Le système ABO a été décrit en 1900 par le médecin viennois Karl Landsteiner, ce qui lui a valu un prix Nobel en 1930.

Le système est construit de façon logique: les personnes du groupe A ont des globules portant des antigènes A à la surface, celles du groupe AB ont les antigènes A et B et les personnes du groupe O ne possèdent aucun des deux antigènes.

Les anticorps, contreparties des antigènes

Anticorps et antigènes des différents groupes sanguins

Les groupes sanguins sont définis en fonction des antigènes présents sur les globules rouges. Le corps fabrique des anticorps contre les antigènes des autres groupes sanguins. (Image: das-blut.ch, légende traduite par la rédaction).

Toutefois, d'autres éléments font aussi partie du système ABO, les anticorps. Les anticorps se déplacent librement dans le sang et entre les cellules du corps. Chacun correspond à un antigène donné, comme une clé à sa serrure. Quand l'anticorps et l'antigène de la cellule sanguine correspondant se rencontrent, les globules s'agglutinent, ce qui peut avoir des conséquences mortelles pour la personne.

Dans le corps sont produits les anticorps qui ne réagissent pas avec les propres antigènes du corps, évitant ainsi une agglutination du sang. Le sang avec antigène A contient donc l'anticorps contre l'antigène B, aucun des anticorps n'est présent dans le sang du groupe AB, alors que le sang du groupe O contient à la fois les anticorps A et B.

 

 

 

 

 

Et à quoi servent les anticorps ?

Les anticorps font partie de notre système immunitaire et aident à identifier les substances étrangères au corps pour permettre de les détruire. Dans le cas des groupes sanguins, cela signifie que le corps produit des anticorps contre toutes les cellules sanguines étrangères, les reconnaît et les combat.

Compatibilités des différents groupes sanguins

Pour une transfusion sanguine, seul le sang d'un donneur d'un groupe adéquat peut être utilisé. Le diagramme montre quels groupes de donneurs et de receveurs sont compatibles entre eux. (Image: das-blut.ch, légende traduite par la rédaction)

Comme l'agglutination des cellules sanguines peut être mortelle, il est particulièrement important lors des transfusions sanguines que le groupe du donneur soit compatible avec celui du receveur. Une transfusion n'est possible que dans trois cas: donneur et receveur ont le même groupe sanguin, le donneur est de groupe O (les cellules ne portent aucun antigène), ou le receveur est de groupe AB (le sang ne produit d'anticorps ni contre les antigènes A ni contre les antigènes B). C'est pourquoi avant la découverte des groupes sanguins, les transfusions ne réussissaient que dans de rares cas, selon le hasard.

 

 

Génétique des groupes sanguins

Les antigènes des cellules sanguines sont transmis par les parents à leurs enfants. La répartition des groupes sanguins n’est pas la même partout dans le monde toutefois la majorité des gens sont du groupe O. En Suisse, le groupe sanguin A est le plus fréquent.

 

Texte: Redaction SimplyScience.ch
Sources: site internet sur le sang, développé par Transfusion CRS Suisse en collaboration avec kik AG.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.