Plus qu'une belle enveloppe

Si nous pouvons aujourd’hui conserver le lait pendant plusieurs semaines, c’est grâce aux progrès technologiques réalisés dans l’industrie de l’emballage. Les emballages doivent protéger les produits alimentaires tout en répondant à de nombreuses autres exigences.

Briques de lait

La brique est un emballage qui protège le lait de la lumière, de l'oxygène, des bactéries et des odeurs. (Image: andreacrisante/CanStockPhoto)

Si toutes les machines à emballer utilisées sur terre disparaissaient, nous devrions retourner chercher notre lait chez le fermier avec notre bidon. Voilà qui serait pénible car nous ne pourrions en acheter qu’une quantité limitée compte tenu de sa courte durée de conservation. Une vie sans emballages modernes tels que ceux que nous utilisons quotidiennement n’est quasiment plus envisageable.

Protection contre la lumière, les gaz, les odeurs étrangères et les microbes

Composition d'un emballage de lait

Les emballages de lait sont formés de plusieurs couches, ayant chacune une fonction différente. Le carton assure la rigidité, le polyéthylène (une sorte de plastique) protège le carton de l'humidité et l'aluminium protège le lait de la lumière et de l'oxygène. (Illustration: SATW)

L’exemple d’un carton de lait illustre bien les fonctions que doivent remplir actuellement les emballages. Un carton de lait est un composite habituellement composé d’environ 75 pour cent de carton, 21 pour cent de polyéthylène et quatre pour cent d’aluminium. L’enveloppe extérieure en carton assure la stabilité et protège le lait de la lumière. Le plastique permet d’éviter que le carton ne soit ramolli par l’humidité tandis que l’aluminium protège le contenu de la lumière et l’oxygène. Les éléments indispensables comme les vitamines sont ainsi préservés.

Un tel composite garantit une protection optimale du lait contre la lumière, les gaz, les odeurs étrangères et les microbes. Les sociétés qui traitent plusieurs milliers de litres de lait par jour achètent le composite sur d’énormes rouleaux. Avant que les cartons de lait ne soient pliés et remplis, ceux-ci sont plongés dans un bain d’eau oxygénée qui permet d’éliminer tous les germes qui se trouvent à la surface.

Cette technique permet donc de stériliser les cartons. Le composite est ensuite automatiquement plié sous forme de briques et collé. Les restes d’eau oxygénée sont éliminés par un flux d’air chaud stérile tandis que l’air non stérile est aspiré de l’emballage. Ce n’est qu’alors que le lait à ultra haute température est injecté dans les cartons. Une fois le carton scellé, le contenu peut être conservé pendant minimum six mois à température ambiante.

Avantages logistiques et supports publicitaires efficaces

Les cartons de lait présentent également des avantages logistiques: sur une palette en bois, deux fois plus de cartons d’un litre que de bouteilles en verre d’un litre peuvent être stockés. Les cartons sont plus légers, plus faciles à empiler et ne se cassent pas lorsqu’ils tombent par terre. Les cartons sont également intéressants pour le commerce de détail: ils permettent de gagner de la place dans les rayons, de remplir moins souvent les stocks et donc de réduire les dépenses liées au personnel.

Les emballages modernes doivent par ailleurs être faciles à imprimer. La fonction du texte imprimé est en effet capitale: les textes et images doivent inciter les consommateurs à acheter le produit et l’informer sur ce dernier. Des études ont montré que la plupart des décisions d’achat étaient émotionnelles et spontanées. L’emballage joue donc un rôle décisif. L’acheteur doit savoir au premier coup d’oeil ce que contient le carton et être en même temps convaincu que ce produit lui apporte un plus. Les emballages doivent également être durables.

Des consommateurs attentifs

Les consommateurs sont de plus en plus exigeants quant à l’impact des matériaux utilisés sur l’environnement, qui doit être le plus limité possible. Prenons le carton de lait par exemple: celui-ci est composé à 70 pour cent de bois, une matière première renouvelable. Les cartons de boisson peuvent également être recyclés, c’est déjà le cas dans de nombreux pays européens et dans quatre communes pilotes suisses. Des matériaux de construction sont pressés ou des boîtes en carton produites à partir de fibres de cellulose broyées et lavées. Le mélange plastique-aluminium, appelé «reject», est utilisé dans les cimenteries et y remplace le charbon et la bauxite.

Une invention suisse: l’emballage de lait aseptique

Pour que le lait stérilisé à ultra haute température puisse être conservé plusieurs mois, il doit être conditionné dans un emballage stérile et dans des conditions stériles. La percée a eu lieu dans les années 50 grâce à plusieurs groupes de recherche suisses et à l’entreprise d’emballage suédoise Tetra Pak. Ceux-ci ont développé ensemble un procédé d’emballage de lait aseptique. La première installation aseptique destinée au remplissage de lait fut mise en service en 1961 en Suisse. Depuis lors, la technologie est utilisée dans la majorité des pays européens.

 

Texte: SATW /Samuel Schläfli
Source: Technoscope 2/12: Emballages; Technoscope est la revue technique de la SATW destinée aux jeunes.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.