Bactéries et virus

La bactérie Escherichia coli est souvent employée en génie génétique. (Image: Rocky Mountain Laboratories, NIAID, NIH/Wikimedia commons)

Les bactéries et les virus sont des outils importants pour le génie génétique.

Bactéries

Les bactéries sont des êtres vivants minuscules. Elles sont dix fois plus petites que les cellules humaines et on ne peut pas les voir à l'œil nu. Mais on les rencontre partout: dans la salle de bains, dans la cuisine, au jardin et même sur notre peau.

Contrairement aux hommes, aux animaux et aux plantes, les bactéries se composent d'une seule cellule. Elles n'ont pas de noyau cellulaire et possèdent uniquement un filament génétique (chromosome). Les éléments les plus importants composant les bactéries sont:

  • Le filament génétique (chromosome): celui-ci se ferme comme un anneau et forme une pelote qui nage librement à l'intérieur de la cellule. En effet, les bactéries n'ont pas de noyau cellulaire.
  • L'anneau d'ADN: en plus du filament génétique, beaucoup de bactéries ont de petits anneaux d'ADN qui s'appellent plasmides. Les plasmides portent un gène protecteur. Grâce à ce gène, la bactérie produit une protéine qui la protège de poisons antibactériens. (Des informations supplémentaires sur ce sujet se trouvent au chapitre «Les méthodes du génie génétique»).
  • Fabriques de protéines: tout comme les cellules humaines, animales et végétales, les bactéries possèdent des usines à protéines, les ribosomes.
  • Pilis: la surface de certaines bactéries est dotée d'un grand nombre de poils longs et fins, les pilis. Grâce aux pilis, elles peuvent s'accrocher à différentes surfaces.

Les bactéries se multiplient en doublant leur filament génétique et en se divisant ensuite en deux. Chez la plupart des bactéries, cela se passe très vite. Par exemple, la bactérie qui se nomme E. Coli se divise toutes les vingt minutes.

Virus

Les virus ne peuvent pas se multiplier de manière indépendante. Ils ont toujours besoin d'une cellule vivante. Selon le type de virus, il peut s'agir d'une bactérie, d'une cellule végétale ou d'une cellule animale ou humaine. Comme les virus n'arrivent pas à se répliquer tout seuls, ils ne font pas partie des êtres vivants.

Les virus sont encore dix fois plus petits que les bactéries, donc cent fois plus petits qu'une cellule humaine. Il existe beaucoup de virus différents aux formes variées. Mais en principe, ils possèdent tous une structure semblable:

  • Filament génétique: les virus possèdent, eux aussi, un filament génétique. Selon le virus, celui-ci se compose d'ADN ou d'ARN. Les virus n'ont toutefois que peu de gènes, pas suffisamment pour pouvoir se multiplier seuls.
  • Capside: le filament génétique du virus est entouré d'une enveloppe protéique (capside).
  • Fibres caudales: à l'aide de ses 'petits pieds' le virus peut s'accrocher à la surface d'une bactérie. Ceci est possible grâce aux récepteurs sur la membrane cellulaire de la bactérie. Ces récepteurs sont complémentaires des fibres caudales comme une serrure à sa clé.

Le virus injecte son filament génétique dans la cellule. Le virus s'accroche d'abord à la surface de la cellule, enfonce une sorte d'aiguille et injecte son filament génétique.

Ce sujet en vidéo

Ce contenu provient du site internet gene-abc.ch, une initiative du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS). Ce site internet a été fermé. La gestion et la mise à jour de ses contenus a été confiée en 2016 à la Fondation SimplyScience, qui les a intégrés à sa plateforme SimplyScience.ch.