Allumer le feu!

L’allumage du feu est une technique ancestrale. Sans lui, et tout ce qu’il offre (lumière, chaleur), l’Homme n’aurait pu devenir ce qu’il est. On oublie souvent que produire du feu peut se faire avec de simples morceaux de bois. Comment?

Allumage d'un feu

Allumer un feu sans allumette ni briquet, cela prend du temps! (Image: CanStockPhoto/Paha_L)

Faire du feu est une technique indispensable à l’Homme. Dès sa maîtrise, il y a environ 450’000 ans, Homo erectus (un des lointains ancêtres de l’Homo sapiens que nous sommes) a pu s’éclairer, se réchauffer, cuisiner, cultiver et se défendre.

En effet, la lumière et la chaleur sont les caractéristiques du feu. Avec cette chaleur, il est possible de cuire des aliments et de les conserver plus longtemps. Enfin, le feu constitue un excellent moyen de repousser les prédateurs, légions à cette époque, comme le redoutable tigre à dents de sabre.

Comment produire du feu?

technique d'allumage d'un feu

Le bâton est proche du bord de la plaque de bois pour que la sciure s'aère et s'enflamme. La braise ardente est récupérée sur une lame pour allumer le feu. (Image: CanStockPhoto/JasonYU

Comment peut-on allumer un feu sans allumette ou briquet? Par exemple, par friction entre deux morceaux de bois. En plaçant une tige de bois entre les deux paumes en la faisant tourner contre un morceau de bois posé au sol, la surface de contact entre les deux objets produit de la chaleur et de la sciure.

Lorsque cette friction est plus importante, ou qu’elle dure longtemps, la température augmente. Si on continue longtemps le bois carbonise, il noircit. Au contact de l'air, les particules de sciures s'enflamment. En les mettant dans des herbes très sèches et en soufflant dessus, le tout prend feu.

 

Un utilisateur expérimenté doit tourner au moins pendant 30 secondes à une minute. Certains utilisent un archet pour faire tourner la baguette plus rapidement; ainsi, le feu s’allume plus vite.

Pourquoi souffler?

Pour apporter l’oxygène indispensable à la production du feu! La combustion est une réaction chimique dite «d’oxydation». Les molécules de carbone du bois vont s'associer à l'oxygène et former un gaz.

Pour que cette réaction chimique ait lieu, il faut trois choses. Tout d’abord un combustible, c’est ce qui brûle, par exemple, du papier, du bois… Ensuite un comburant, c’est ce qui va réagir avec le combustible: l’air ambiant est le comburant le plus commun et le plus répandu. Mais pour que le combustible et le comburant puisse s’enflammer, il faut une énergie d’activation qui provient, dans ce cas, de la chaleur provoquée par le frottement entre les deux morceaux de bois.

Comme la combustion produit de la chaleur, l'énergie d'activation est toujours présente et le feu s'auto-alimente.

Et pour l’éteindre?

C’est bien, le but est atteint: on sait allumer un feu. Mais comment l’éteindre? Il suffit de lui enlever un des acteurs de la réaction chimique de combustion. Pour qu’il y ait du feu, il faut à la fois un combustible, un comburant et une énergie d’activation. Donc, en enlevant un de ces trois éléments, le feu n’est plus alimenté et il s’éteint. Par exemple, en jetant du sable sur un incendie, on le prive de l’oxygène indispensable à sa propagation.

 

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.