D’où vient le son d’un instrument de musique?

La musique nous accompagne tout le temps au quotidien. Que ce soit à la radio, au cinéma ou dans nos écouteurs - un monde sans musique serait difficile à imaginer. Mais t'es-tu déjà demandé comment les notes et les sons sont produits? Comment fait-on sonner un instrument muet?

joueurs de cornemuse

Avec des cordes, des membranes ou des flux d'air: il y a différentes manières de produire des sons. La cornemuse retentit grâce à l'air qui passe dans ses tuyaux. (Image: michelloiselle/CanStockPhoto)

Les hommes fabriquaient déjà des instruments à l'Âge de la pierre polie, il y a plus de 12’000 ans. Il s'agissait au début de formes très simples, comme des hochets faits de bois ou de cailloux. En se cognant l’une contre l’autre, les différentes parties du hochet produisent un son. L'instrument entier vibre et nous entendons un bruit ou un son.

Avec la cloche, le triangle et de nombreux autres instruments, le hochet fait partie des idiophones. Ce nom vient du grec ancien et peut être traduit par «qui produit le son par lui-même». Ils sont très répandus dans le monde et sont utilisés le plus souvent comme instruments rythmiques. Mais il existe aussi des idiophones avec lesquels on peut jouer une mélodie, le xylophone par exemple.

Instruments à «peau»

joueur de batterie

La batterie d'un groupe de rock comprend à la fois des instruments à peau tendue (p.ex. la caisse claire) et des instruments qui vibrent entièrement en produisant un son (cymbales Charleston et autres). (Image: puhimec/CanStockPhoto)

Les membranophones sont de la famille des idiophones. En général, le son est produit en frappant avec la main ou une baguette sur l'instrument. Dans ce cas, ce n'est pas l'instrument entier qui vibre, mais seulement une membrane - aussi appelée peau. Les exemples de membranophones les plus connus sont le tambour, la timbale ou le tambourin.

Le plus vieux tambour connu vient de Chine. On estime son âge à plus de 5000 ans. Le cadre de ce tambour est fait de bois, la membrane vibrante est en peau de crocodile. Aujourd'hui on utilise principalement des matières synthétiques pour fabriquer les membranes, mais la structure de base est restée très similaire à ce qu'elle était il y a 5000 ans.

Cordes vibrantes

guitariste

La guitare fait partie des instruments à cordes. Le pincement des cordes les fait vibrer en produisant des sons. (Image: Elenathewise/CanStockPhoto)

Les instruments à cordes produisent des sons d’une autre façon. Comme leur nom l'indique, c’est la vibration des cordes qui est utilisée pour faire chanter l'instrument. Pour cela il faut tendre chaque corde entre deux points et la faire vibrer en la pinçant, en la frottant ou en la frappant. La hauteur du son peut être modifiée en tendant plus la corde ou en la raccourcissant. Le son est amplifié par la partie creuse, généralement en bois, de l’instrument.

On trouve des instruments à cordes dans le monde entier, et certains instruments très populaires font partie de cette catégorie: les instruments à cordes pincées comme la guitare, à cordes frottées comme le violon ou le violoncelle, mais aussi le piano, dans lequel des marteaux frappent les cordes et les font vibrer à l'intérieur de l'instrument.

Sons de l'air

Les sons ne sont pas seulement propagés par l'air, mais peuvent aussi être produits par des flux d'air. Tous les instruments à vent font partie des aérophones («qui produisent des sons avec de l'air»), dans lesquels on souffle pour faire vibrer l'air directement, généralement à l’intérieur d’un tube. En font partie des instruments connus, tels que la flûte à bec ou la flûte traversière, ou moins connus, comme la cornemuse ou la chalemie.

La musique vit des innombrables possibilités de créer des sons avec des instruments et de combiner ces sons. C'est pour cette raison que le philosophe écossais Thomas Carlyle a dit: «La musique est le langage des anges».

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.