Les lémuriens, habitants poilus des arbres de Madagascar

Il existe des animaux que l'on ne trouve que dans une petite région de la Terre. Les lémuriens de l'île de Madagascar en font partie.

Les makis cattas ont une jolie queue rayée noire et blanche.

Les makis cattas sont les lémuriens les plus connus. On les reconnait à leur queue annelée noir et blanc.
(Image: jivz/CanStockPhoto)

Il y a près de 100 espèces différentes de lémuriens à Madagascar. Chacune à une apparence et un comportement particuliers. Les lémuriens ressemblent un peu à des singes mais ils ne leur sont toutefois pas directement apparentés.

Les lémuriens ressemblent un peu à des singes et vivent dans les arbres malgaches.

Sur cette photo, tu peux voir différentes espèces de lémuriens (de gauche à droite et de haut en bas): maki catta, sifaka à diadème, archaeoindris (genre éteint), microcèbe mignon, lépilémur à queue rousse, lémur à front roux et vari noir et blanc. (Image: Maky/Wikimedia Commons, Licence CC)

Les lémuriens ont une alimentation très variée, selon la saison et l'offre présente dans leur habitat. Ce sont les fruits qu'ils préfèrent, mais il y a aussi des lémuriens qui mangent des bourgeons et des fleurs ou boivent du nectar. Certains lémuriens mangent aussi des invertébrés, comme des insectes, des araignées ou des mille-pattes par exemple. Puisqu'ils se nourrissent de choses si variées, on dit qu'ils sont omnivores.

La plupart des lémuriens sont arboricoles et ne vont que très rarement sur le sol. Pour aller d'un arbre à l'autre, certains grimpent vers le haut et sautent en position verticale; d'autres lémuriens marchent à quatre pattes.

Le maki catta est l'espèce de lémuriens la plus connue. Sa taille est d'environ 40 cm, avec une queue d'une longueur de 60 cm. Le maki catta est facilement reconnaissable à cette queue à anneaux noirs et blancs. C'est pourquoi en français il est aussi appelé maki à queue annelée.

L'aye-aye vit aussi à Madagascar. L'aye-aye a une façon toute particulière de se procurer sa nourriture : il tapote l'arbre à la recherche des larves qui se cachent dans l'écorce ou le bois. Quand il a trouvé une proie, l'aye-aye creuse des trous dans l'arbre avec ses incisives. Puis il sort les larves du trou avec son long majeur et les mange.

 

Les lémuriens aiment vivre en groupe

L'aye-aye possède de longs doigts griffus. Le majeur est plus long et plus mince que les autres.

La main gauche d'un aye-aye. Le majeur est plus long et beaucoup plus mince que les autres doigts de la main. Il permet d'aller chercher des larves dans le bois. (Image: Dr. Mirko Junge/Wikimedia Commons, Licence CC)

Il existe de nombreuses formes sociales différentes parmi les lémuriens. Certains lémuriens par exemple vont seuls à la recherche de nourriture, mais dorment à plusieurs dans le même nid. D'autres espèces vivent principalement en grands groupes, composés de plusieurs adultes mâles et femelles avec leurs petits. La plupart de ces groupes sont dominés par les femelles. Ce sont elles qui décident où le groupe cherche sa nourriture et qui reçoivent les meilleurs aliments. Mais il existe aussi des lémuriens monogames, une femelle et un mâle vivant avec leurs petits pendant des années dans une petite communauté familiale.

 

 

 

 

Comment les lémuriens sont-ils arrivés à Madagascar?

Madagascar est une île de l'Océan Indien, séparée du continent par le Canal du Mozambique. Ce bras de l'Océan Indien a une largeur de 400 km (soit plus que la largeur de la Suisse d'ouest en est). Comme les lémuriens ne sont pas capables de nager sur une si longue distance, la question se pose de savoir comment leurs ancêtres sont arrivés à Madagascar. On suppose que cela s'est fait par hasard. Il se pourrait donc que des morceaux de sol mêlés de matériel végétal se soient détachés du continent, formant une sorte de radeau, entraîné par les courants vers Madagascar. Les ancêtres des lémuriens pourraient être arrivés sur l'île sur ce radeau. Tout ceci s'est produit il y a 62 à 65 millions d'années.

Tu trouveras quelques photos de lémuriens, de caméléons, d'oiseaux et de plantes dans notre album «Madagascar».

Presque tous les lémuriens sont menacés d'extinction

L'habitat des lémuriens disparaît à cause de la destruction de la forêt tropicale à Madagascar. Il existe déjà de nombreux projets visant à stopper le déboisement de la forêt. Mais, la pauvreté généralisée et un système politique instable font que l'abattage illégal continue. C'est pourquoi il est si important d'aider les populations de Madagascar afin de mettre un terme à la destruction de la forêt pluviale et de préserver les lémuriens, animaux uniques au monde.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.