Rhésus

Lorsqu'une personne Rh négative entre en contact avec des globules roules porteurs de protéines Rh, son organisme développe des anticorps. Tel est le cas lorsqu'une mère Rh négative est enceinte d'un enfant Rh positif (comme son père). La plupart du temps, la grossesse se déroule sans difficultés. Mais lors de l'accouchement, il se peut que du sang de l'enfant parvienne dans la circulation de sa mère, qui dès lors produira des anticorps. Le premier enfant n'en subit aucune conséquence. Néanmoins, si cette femme tombe à nouveau enceinte d'un enfant Rh positif, les anticorps qu'elle a fabriqués peuvent traverser le placenta et aller attaquer les cellules sanguines du foetus. Pour éviter cela, des anticorps anti-Rh sont administrés à la mère aussitôt que son enfant Rh positif est venu au monde.