L'urine, un déchet très utile!

L’urine est essentielle pour éliminer certains déchets de l’organisme. Elle contient en majorité de l’eau (95%), mais aussi de très nombreux autres composants, comme l’urée (2%), la créatine, des minéraux et d’autres petites molécules que l’organisme doit évacuer, qui sont issues du métabolisme, de l’alimentation ou de médicaments.

Production et utilisations de l'urine

Notre urine est produite par les reins. Elle peut être analysée par les médecins pour détecter la grossesse ou certaines maladies, mais aussi servir pour la fabrication d’engrais, de crèmes pour le visage et même bientôt de carburants! (Illustration: Noémie Frezel, licence CC BY-NC-ND)

L'urine, sa fabrication et sa composition

Le rôle principal de l’urine est l’élimination de l’azote (N) du corps. En effet lorsque nos cellules fonctionnent, des protéines, qui sont très grosses et riches en azote, sont dégradées. Le produit final de cette dégradation est une toute petite molécule appelée «urée», fabriquée par le foie. Elle contient un atome de carbone, un d’oxygène, deux d’azote et quatre d’hydrogène, et elle se dissout très bien dans l’eau. Mais attention! Ce n’est pas l’urée qui rend l’urine jaune, mais une autre petite molécule, la bilirubine.

De nombreuses autres molécules qui proviennent de notre alimentation, de ce que l’on boit ou respire, ou des médicaments que l’on prend, sont aussi éliminées dans l’urine. Elle est formée par la filtration du sang au niveau des reins. Les déchets du métabolisme présents dans le sang sont éliminés, ainsi que l’urée et des minéraux (tels que du magnésium, du sodium, du potassium) mais aussi bien sur de l’eau! D’ailleurs l’élimination de l’urine est aussi très importante pour la régulation du volume sanguin et de la quantité de minéraux dans le sang.

Schéma d'un rein

A l’intérieur du rein, les néphrons filtrent le sang: ils retiennent les globules rouges et les grosses molécules comme les protéines, mais en laissent passer d’autres telles que l’eau, le glucose, l’urée et les minéraux. Une partie de ces petites molécules est réabsorbée, le reste forme l’urine, qui est amenée à la vessie en passant successivement par les tubes collecteurs, les calices, le bassinet et enfin l’uretère. (Illustration: Blambs/CanStockPhoto, légende adaptée par la rédaction)

Une fois produite par le rein, l’urine est déversée par l’uretère jusque dans la vessie. Et une fois que celle-ci pleine, il est temps d’aller aux toilettes!

Un indicateur de maladie et de dopage

Comme l’urine provient de la filtration du sang, on y retrouve aussi de nombreuses petites molécules qui peuvent indiquer au médecin si nous sommes malades, ou bien si nous avons consommé des drogues ou des produits dopants. C’est une façon simple, rapide et peu coûteuse de faire certains diagnostics, sans même avoir besoin de faire une prise de sang. La grossesse, le diabète de type II, l’hypertension, un mauvais fonctionnement des reins ou certains cancers peuvent par exemple être détectés par des tests d’urine. Si quelqu’un consomme du cannabis ou des produits dopants comme l’EPO, les médecins peuvent aussi en détecter des traces dans l’urine.

Un produit de beauté mais pas seulement!

Tu n’es pas emballé(e) par l’idée d’une crème hydratante à l’urine? En réalité c’est plutôt l’urée qui est recherchée par les sociétés qui fabriquent ces produits.

L’urée est un bon ingrédient pour les crèmes pour les mains ou le visage car elle retient bien l’eau. On l’utilise donc dans des crèmes hydratantes. A plus haute concentration, elle a aussi des propriétés exfoliantes: en ramollissant les couches supérieures de la peau, elle permet l’élimination des cellules mortes.

Comme elle est très riche en azote, l’urée est également très appréciée pour fabriquer des engrais. En effet les plantes ont besoin d’azote pour bien pousser, mais aussi d’autres minéraux comme le phosphore et le potassium. Comme fertilisant, l’urine est encore mieux que l’urée pure, car elle contient aussi ces minéraux.

Et y aura-t-il bientôt de l’urée dans les moteurs de nos voitures? Ce n’est pas encore tout à fait le cas mais l’urée est déjà utilisée pour transformer les oxydes d’azote (NOx) en composés moins toxiques dans le pot d’échappement d’un certain nombre de voitures et de camions. D’autres idées sont à l’étude en ce moment: utiliser l’urée pour produire de l’hydrogène (un carburant très efficace et moins polluant que les carburants utilisés actuellement), diminuer la consommation en énergie des usines de traitement de l’eau, ou encore fabriquer du carburant pour fusées…

Un docteur de l'époque examine l'urine d'un patient et est content de ce qu'il voit

Illustration: Wellcome Images/Wikimedia Commons, licence CC

L’urinothérapie, une pseudo-thérapie?

Dans plusieurs pays, (en Asie, mais aussi aux Etats-Unis) certaines personnes ont pour habitude de boire leur urine chaque matin. Ils lui attribuent de nombreuses vertus, contre le mal de tête, l’asthme, le cancer, et bien d’autres maux. Ceci serait dû aux nombreuses substances contenues dans l’urine comme des vitamines, des sels minéraux ou des hormones.

Cependant, même si boire son urine n’est probablement pas dangereux pour la santé, il n’existe aujourd’hui aucune preuve scientifique de ses bienfaits et il est probable que les croyances des adeptes de l’urinothérapie jouent un rôle important dans sa supposée efficacité.

Texte et illustration principale: Noémie Frezel
Sources: Urée sur wikipedia; Formation de l’urine, document pédagogique du Lycée Pierre Mendès.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.