Le PET, un plastique au cycle élégant

De nombreuses boissons sont vendues dans des bouteilles en PET. Et pour cause! Le PET est un matériau d’emballage parfait. Un traitement astucieux permet de transformer des bouteilles usagées en bouteilles neuves et propres.

Bouteilles en PET

Une fois consommé, les bouteilles en PET sont recoltées dans plus de 30 000 centres de collecte. (Image: monticello/CanStockPhoto)

Légères, incassables, pratiques, parfaitement hygiéniques – les raisons pour lesquelles les boissons sont conditionnées dans les bouteilles en PET sont légion. Ces bouteilles pratiques sont utilisées dans le monde entier, surtout aux États-Unis et en Europe. Chaque année, 150 milliards de bouteilles de boisson en PET environ sont vendues dans le monde dont 1,5 milliard rien qu’en Suisse. Autre avantage des bouteilles en PET: elles sont faciles à recycler. Il est possible de produire de nouvelles bouteilles à partir de bouteilles de boisson usagées. Les nouvelles bouteilles en PET peuvent être composées jusqu’à 100 pour cent de plastique recyclé.

Tri par couleur

Granulés de plastique

L’usine de tri trie les bouteilles vides par couleur et les broie. Les flocons de PET nettoyés servent de matière première pour les nouvelles bouteilles. Lors d’une première étape, des préformes sont
fabriquées à partir des flocons. (Image : Onizu3d/ Canstockphoto)

Mais comment fabriquer un nouveau produit à partir d’une bouteille usagée? Commençons le cycle par les consommateurs: après avoir vidé leurs bouteilles, ils les amènent dans un centre de collecte. On en compte plus de 30 000 dans toute la Suisse. Une entreprise de transport locale récupère les bouteilles usagées collectées et les amène dans un centre de tri. Les matières qui ne font pas partie de la collecte sont éliminées sur place et les bouteilles vides triées mécaniquement par couleur – seuls les PET transparents et bleu clair peuvent être recyclés en bouteilles neuves. Les installations ultramodernes du centre de tri traitent jusqu’à 350 000 bouteilles par heure.

C’est après le transport vers l’usine de recyclage que la récupération proprement dite commence. On a recours à un procédé spécial, car la matière recyclée doit répondre à des exigences d’hygiène strictes.

Les bouteilles en PET triées sont d’abord broyées mécaniquement pour obtenir des petits flocons de PET. Ceux-ci sont ensuite lavés. Les étiquettes et les bouchons composés d’un autre plastique flottent sur l’eau et peuvent ainsi être séparés des flocons de PET plus lourds. La matière nettoyée est placée dans un four rotatif, puis mouillée avec une solution alcaline. Cette solution dissout la couche de surface des flocons et élimine ainsi toutes les impuretés qui sont encore fixées sur les flocons de PET. A la fin du processus, on obtient des granulés très purs qui répondent aux exigences sévères auxquelles sont soumis les emballages de denrées alimentaires. 

Retour dans les rayons

L’étape suivante consiste à presser des préformes pour les bouteilles à partir des granulés. Celles-ci présentent déjà le filetage sur lequel sera vissé le bouchon par la suite. Les préformes varient beaucoup en fonction du type de bouteille qui doit être fabriqué. 25 grammes de PET environ sont nécessaires à la fabrication d’une bouteille de 5 décilitres, 41 grammes à celle d’une bouteille d’1,5 litre. Les préformes compactes sont ensuite livrées aux fabricants de boissons. Là, elles sont une nouvelle fois chauffées et gonflées pour prendre la forme souhaitée. On vérifie ensuite si chaque bouteille est étanche et suffisamment propre. La bouteille est remplie automatiquement, son bouchon vissé et une étiquette collée avant la nouvelle commercialisation. Et le cycle recommence.

PET, un plastique polyvalent

Cycle du PET

Dans les usines de boissons, les préformes sont transformées en nouvelles bouteilles, le cycle est
terminé. (Image : Violetkaipa/CanStockPhoto)

L’abréviation PET signifie polyéthylène téréphtalate, un plastique de la famille des polyesters. Le PET est un plastique très polyvalent: outre les bouteilles de boisson, d’autres emballages alimentaires et récipients pour médicaments ou produits cosmétiques sont également produit en PET.

Étant donné que le PET permet également de produire des films et fibres textiles fins, de nombreux autres produits peuvent également être fabriqués avec du PET (recyclé) comme des tapisseries d’ameublement, des parachutes, des tentes ou des vestes de loisir.

Le recyclage du PET est bien ancré en Suisse: 80 pour cent environ de toutes les bouteilles de boisson en PET sont aujourd’hui recyclés. Comparé à la nouvelle production, le traitement du PET usagé permet d’économiser 50 pour cent d’énergie.

 

 

 

Texte: SATW /Samuel Schläfli
Source: Technoscope 2/12: Emballages; Technoscope est la revue technique de la SATW destinée aux jeunes.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.