Le bioplastique, qu'est-ce que c'est?

Les bioplastiques ne sont pas fabriqués à partir de pétrole, mais à partir de matières premières biologiques renouvelables, comme de la matière végétale.

Matière première pour bioplastique

On peut produire des bioplastiques à partir de fibres végétales. (Image: XXLPhoto/CanStockPhoto)

Plusieurs grandes entreprises du secteur alimentaire utilisent aujourd’hui des emballages (pots de yogourt par ex.) en bioplastique. Avec une part de marché de 80 pour cent, l’amidon thermoplastique est le bioplastique le plus fréquemment employé. Thermoplastique signifie que le plastique peut être modelé dans une certaine plage de températures.

L’acide polylactide (PLA) et les acides gras polyhydroxylés (PHF) sont également utilisés. Le PLA est obtenu en synthétisant des grands polymères à longue chaîne à partir de l’acide lactique. L’acide lactique nécessaire est obtenu par fermentation de sucre et d’amidon. Les matières premières utilisées sont généralement des plantes alimentaires (maïs ou blé). Il en va de même pour les PHF: les bactéries ou champignons produisent à partir de l’amidon des polyesters thermoplastiques, ce en plusieurs étapes et via des réactions biochimiques.

Bientôt des pots de yogourt à base de déchets verts?

De nombreuses entreprises espèrent, grâce aux bioplastiques, pouvoir réduire les impacts négatifs des emballages sur l’environnement (voir l'article «Une mer envahie par le plastique»). Les bioplastiques sont certes biodégradables et portent moins atteinte au climat que le plastique classique, mais le bilan écologique global reste jusqu’à présent généralement négatif. En effet, les plantes utilisées comme matières premières pour le bioplastique doivent être arrosées, fertilisées et traitées avec des pesticides. Ces méthodes sont néfastes pour l’air, l’eau et les sols. De plus, les matières premières employées (maïs ou blé) ne sont plus disponibles comme denrées alimentaires.

Les bioplastiques de troisième génération pourraient bien être la solution. Ce sont des plastiques produits à partir de matières naturelles qui ne sont pas utilisées actuellement et provenant de déchets ou de cultures d’algues par exemple. Les travaux réalisés avec la lignine et la cellulose ont bien progressé. La lignine est un sous-produit de la fabrication du papier. La cellulose, le polymère naturel le plus fréquent, est obtenue à partir de déchets de plantes. Mais il y a encore bien des recherches à faire avant que nous utiliserons de tels pots de yogourt!

Une étudiante au gymnase français de Bienne s'est intéressée aux propriétés des bioplastiques pendant son travail de maturité. Pour en savoir plus, tu peux lire «A la recherche du meilleur bioplastique».

 

Texte: SATW /Samuel Schläfli
Source (excepté l'encadré): Technoscope 2/12: Emballages; Technoscope est la revue technique de la SATW destinée aux jeunes.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.