Dossier

L'énergie au quotidien

Autres articles du dossier L'énergie au quotidien:

La préparation est capitale

Pour cuire un œuf, doit-on utiliser beaucoup ou peu d’eau? Et comment cuire une pizza de manière écologique? Des essais réalisés dans des cuisines de laboratoires le prouvent: l’énergie nécessaire à la cuisson dépend en très grande partie du mode de préparation.

Plaque de cuisson (Image: © elxeneize/shutterstock.com)

A la cuisine, on peut économiser beaucoup d'énergie en suivant quelques consignes simples. (Image: elxeneize/shutterstock.com)

Selon la méthode classique, les œufs sont cuits durs dans une casserole remplie d’eau. Une cuisson dans une quantité d’eau réduite et avec un couvercle requiert trois fois moins d’énergie. (Image: SATW/Anette Michel)

Selon la méthode classique, les œufs sont cuits durs dans une casserole remplie d’eau. Une cuisson dans une quantité d’eau réduite et avec un couvercle requiert trois fois moins d’énergie. (Image: SATW/Anette Michel)

Une émission de télévision légendaire a marqué l’année 1990: l’ancien conseiller fédéral Adolf Ogi expliquait au peuple suisse stupéfait comment cuire un œuf tout en économisant de l’énergie. Cette intervention a fait sourire beaucoup de monde – à tort comme le montre une étude de la Haute école technique et économique de Coire et l’Agence suisse
pour l’efficacité énergétique: les recommandations d’Ogi restent tout à fait valables pour les cuisines modernes avec cuisinière à induction et casseroles isolées. Si l’on cuit un œuf dans une quantité d’eau réduite dans une casserole
avec couvercle, l’économie d’énergie est trois fois plus importante qu’avec la méthode de cuisson classique.

«La manière dont on prépare les plats influence de façon majeure la consommation énergétique», constate Anette Michel. Celle-ci a cuisiné, avec Toni Venzin et dans une cuisine expérimentale, différents plats afin de déterminer les méthodes de cuisson les plus efficaces. Anette et Toni ont préparé des œufs, mais aussi des pommes de terre, des pâtes, des pizzas et du café – toujours selon des règles clairement établies afin d’obtenir des résultats de mesure fiables.

Image thermique d'une casserole classique. (Image: SATW/Anette Michel)

(Image: SATW/Anette Michel)

Les images thermiques montrent la perte de chaleur lors de la cuisson

Avec une casserole classique, la chaleur se répartit de façon uniforme.

 

 

Image thermique d'un autocuiseur placé sur une plaque à induction. (Image: SATW/Anette Michel)

(Image: SATW/Anette Michel)

 

 

Avec un autocuiseur placé sur une plaque à induction, l’énergie se perd surtout au niveau du fond et du couvercle.

 

 

Image thermique d'un autocuiseur placé sur une plaque en fonte. (Image: SATW/Anette Michel)

(Image: SATW/Anette Michel)

 

 

Avec une plaque en fonte classique, les pertes se situent au bord du fond de la casserole. (Les échelles de couleurs des images sont différentes, c.-à-d. que les images ne peuvent pas être directement comparées entre elles.)

 

 

La pizza toute prête: un plat énergivore

Les résultats le montrent: le choix du plat est déterminant. La cuisson de 500 grammes de pommes de terre au four requiert neuf fois plus d’électricité qu’une cuisson lente dans une casserole isolée. La cuisson à la vapeur dans le four n’est pas avantageuse non plus car la consommation est sept fois plus élevée qu’avec la méthode la plus éconergétique. «La cuisson au four est très énergivore en raison du volume important à chauffer», explique Anette Michel. «Il est donc toujours conseillé de cuisiner ses repas dans une casserole.»

Qu’en est-il des pâtes? En préchauffant une partie de l’eau des spaghettis à la bouilloire, on économise du temps, mais pas de l’énergie. Etant donné qu’il faut chauffer la bouilloire en plus de la casserole, la consommation d’électricité augmente. D’un point de vue énergétique, malgré de bonnes intentions, pré-cuire est inutile. C’est uniquement en chauffant la deuxième portion le lendemain d’une manière économe en énergie – dans le four à micro-ondes par exemple – que l’on économise de l’énergie. Par contre, avec un cuiseur à vapeur, le bilan global sera clairement négatif.

Les pizzas toutes prêtes cuites au four sont très gourmandes en énergie. Pour améliorer le bilan, il faut absolument opter pour une cuisson à air pulsé. On peut même économiser de l’électricité en ne préchauffant pas, mais uniquement si la pizza est sortie à temps du four.

Une méthode efficace pour préparer le café: la cafetière moka placée sur une plaque chauffante adaptée. (Image: SATW/Anette Michel)

Une méthode efficace pour préparer le café: la cafetière moka placée sur une plaque chauffante adaptée. (Image: SATW/Anette Michel)

Des pertes importantes avec les machines à café

Selon Michel et Venzin, la préparation du café est une source de perte énergétique considérable: ici aussi, la consommation énergétique dépend fortement de la manière dont le café est préparé. Le problème vient surtout des machines à café automatiques qui sont constamment allumées et consomment quatre fois plus que les appareils qui se mettent en veille automatiquement. L’exemple du café montre qu’il faut penser à la consommation énergétique dès l’achat des appareils de cuisine.

Pour économiser de l’énergie dans ta cuisine

  • Utilisation économique du four et du cuiseur à vapeur! Prépare si possible ton repas dans une casserole!
  • Règle ton four sur «air pulsé»! Tu pourras réduire la température de 20°C par rapport aux chaleurs supérieure et inférieure.
  • Une casserole isolée ou un autocuiseur te permettent d’économiser beaucoup d’énergie.
  • Place un couvercle sur la casserole et utilise peu d’eau!
  • Choisis une casserole dont la taille correspond à celle de la plaque chauffante! Une plaque trop grande entraîne une perte énergétique importante.
  • Les appareils éconergétiques te permettront d’économiser énormément d’énergie. Tiens compte, à l’achat, de la consommation de l’appareil. Le site www.topten.ch présente des appareils particulièrement éconergétiques.

Texte: SATW/Samuel Schläfli
Source: Technoscope 1/13: L'énergie au quotidien.
Technoscope est le magazine de la technique pour les jeunes de la SATW.

Tu trouveras d'autres articles de ce numéro de Technoscope dans le dossier "L'énergie au quotidien" sur SimplyScience.ch.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.