Il était une fois... des fourmis coupeuses de feuilles!

Les fourmis coupeuses de feuilles font pousser des champignons et utilisent des bactéries pour protéger leur jardin!

Fourmis coupeuses de feuilles

Fourmis coupeuses de feuilles observées à la station de recherche de La Selva à Heredia au Costa Rica.
(Image: Geoff Gallice/Wikimedia Commons)

Colonie de foumis volant des feuilles à un arbre

Une colonie de fourmis est capable de voler toutes ses feuilles à un grand arbre en une seule journée! (Image: Bandwagonman/Wikimedia Commons)

Les fourmis sont des insectes bien connus pour vivre dans des colonies organisées et complexes. Plusieurs espèces de fourmis ont des comportements particuliers: certaines bâtissent des ponts avec leur corps, d’autres giclent de l’acide pour se défendre, d’autres encore découpent des feuilles en morceaux qu’elles transportent jusqu’à la fourmilière. Ces fourmis coupeuses de feuilles, aussi appelées fourmis attines, sont en réalité des agricultrices qui ont commencé à pratiquer cet art bien avant l’homme: elles le font depuis 50 millions d’années!

 

 

Fourmis ayant découpé des feuilles

Admire la précision de la découpe! (Image: stevecorey/www.flickr.com)

Fourmis adeptes du compostage

Pourquoi donc acheminer de si grandes quantités de morceaux de feuilles dans la fourmilière? On pourrait penser que les feuilles constituent des réserves de nourriture. Mais non. En réalité, elles sont destinées à la décomposition afin de former un terreau fertile, à la manière d’un compost. Sur ce terreau, les fourmis font pousser… des champignons! Il s’agit là de l’unique nourriture pour les larves et la reine, et d’un aliment vital pour les autres fourmis puisque les champignons permettent de digérer les végétaux qu’elles mangent.

 

Un jardin bien défendu

Toutefois, il arrive régulièrement que les jardins des fourmis agricultrices soient attaqués par un champignon parasite, ce qui met en péril la survie de la fourmilière. C’est à ce stade que les fourmis coupeuses de feuilles dévoilent leur botte secrète. Sous la tête, chaque individu possède des petits renfoncements de la carapace d’où s’écoule un liquide visqueux destiné à nourrir des bactéries bénéfiques, qui développent des colonies en forme de plaques blanches. En échange de la nourriture fournie par les fourmis, les bactéries produisent à leur tour une substance capable de détruire le champignon parasite qui s’en prend aux cultures. Cette substance, produite par un organisme pour limiter le développement d’un autre organisme, s’appelle un antibiotique.

Schéma des intéractions entre fourmis, bactéries et champignons

Schéma des intéractions entre les fourmis, les bactéries et les divers champignons.
(Illustration: Rédaction SimplyScience.ch avec des images libres de droits)

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.