Globine et Poïétine sur la piste de la moelle rouge (6)

Lili a bientôt 10 ans et souffre d'anémie. Le médecin lui prescrit un médicament appelé (érythro)Poïétine. Cette substance stimule la moelle osseuse à produire de nouveaux globules rouges. Mais à cause de l'impatience de Lili, Poïétine se retrouve sur le mauvais chemin. Poïétine doit entreprendre un nouveau voyage avec Globine pour arriver à son but.

Premier épisode

Episode précédent

Episode 6: Le cœur

Globine, Poïétine et Orexine

«Globine et Poïétine sur la piste de la moelle rouge», conte scientifique. (Texte et illustrations: Vivienne Baillie Gerritsen et Sylvie Déthiollaz, Swiss-Prot Group, Swiss Institute of Bioinformatics)

Plus les deux copines s’approchent du cœur, plus les battements deviennent assourdissants.
«Attention Poïétine, on arrive!» crie Globine. Ah ça oui, Poïétine sent bien qu’elles arrivent. Elle a l’impression d’être à l’intérieur d’une cloche! Elle tremble de partout. Les battements du cœur sont maintenant presque insupportables. 

Globine et Poïétine dans le coeur

«Dis, tu n’aurais pas des boules quiès? hurle Poïétine à Globine. On s’entend même plus penser ici. On se croir…» Mais le spectacle grandiose qui apparaît soudain devant elle l’interrompt, la laissant bouche bée. «C’est magnifique… s’émerveille Poïétine dans un murmure bien sûr totalement inaudible pour sa voisine. On dirait une cathédrale.» Elle en a même oublié le vacarme infernal qui règne à cet endroit. Elles descendent du globule rouge. Au-dessus d’elles s’élève en effet une sorte d’immense dôme agité de battements réguliers. De longs piliers s’élancent un peu partout et des cordages, qui se rassemblent vers le sommet du dôme, donnent à l’endroit un caractère majestueux, grandiose.
«Qui est là?!» hurlent deux voix à l’unisson – une voix haute et une voix basse, ce qui forme un duo plutôt étrange. Poïétine et Globine aperçoivent deux protéines qui glissent le long d’une colonne pour les rejoindre. Une longue et une courte. L’une d’elles – la plus élancée des deux – atterrit sur le pied de Globine qui hurle de douleur.

 

Myosine

«Aïe! Mais tu peux pas faire un peu attention Myosine?! C’est pas croyable ça!» rouspète-t-elle.
«Tu les connais?» demande Poïétine étonnée.
«Bien sûr, répond Globine qui s’est assise et masse son pied. Elle, continue Globine en montrant du doigt la protéine élancée, c’est Myosine. Et Actine est sa cousine.»
Poïétine se tait un moment, visiblement sous le charme de la jolie petite protéine toute ronde.
«On ne se quitte jamais!» s’exclament Actine et Myosine en chœur.
«Jamais?» répète Poiétine.
Actine et Myosine hochent vigoureusement la tête.
«Elles travaillent ensemble, explique Globine. Actine et Myosine vivent toutes les deux dans le cœur de Lili. Elles appartiennent au muscle qui le fait battre, et qui propulse le sang dans les artères.»

 

Actine

«Oh…» dit Poïétine apparemment déçue.
«Ça va pas? T’as l’air triste tout d’un coup», lui demande Globine.
«… C’est rien…» Poïétine s’assoit et se met à faire des petites boules avec quelque chose de gluant.
«Globine?» s’enquiert Myosine.
«Mmm?» répond Globine distraite, un peu inquiète pour Poïétine.
«T’aurais pas une bulle d’oxygène?»
«Ouaip!» s’exclame Globine.
«Oh chic alors! Regarde comme le cœur de Lili bat avec peine.» En effet, chaque battement semble un vrai supplice. «Le sang va bientôt faire du surplace si ça continue!»
«Oh, tu exagères toujours Myosine. Ce que tu es pessimiste! lui lance Globine. Tu veux donc nous démoraliser?»
«Non, pas du tout. Mais t’as pas remarqué que les globules rouges arrivent partout avec du retard? Vous avez dû attendre combien de temps pour un globule rouge hein? Il était à l’heure?» riposte Myosine.
«Bien sûr…» rétorque Globine avec une mauvaise foi évidente en lui tendant une bulle d’oxygène. «Pas vrai Poïétine? Hein dis Poïétine?» répète Globine en se tournant vers sa compagne silencieuse. «On n’a pas attendu longtemps, hein dis?» Poïétine ne sait quoi répondre. Il lui semble qu’elles ont dû attendre des heures avant qu’un globule rouge n’arrive. «En fait, Poïétine et moi avons même pu prendre un globule avant l’heure, n’est-ce pas?» poursuit Globine en refilant de l’oxygène à Myosine.

Figée d’incrédulité par la mauvaise foi de Globine, Poïétine ne pipe mot et se tourne vers Myosine: «Myosine…»
«Ouais?»
«… nous sommes à la recherche d’une moelle osseuse qui produit des globules rouges. Sais-tu où nous pourrions trouver ça?»
Ni Myosine, ni Actine n’en ont la moindre idée, mais elles leur proposent de prendre l’aorte, puis l’artère carotide qui les mènera jusqu’au cerveau. Là, certainement, on pourra les renseigner. «S’il y en a un qui sait tout, c’est bien le cerveau!» s’exclament en chœur les deux inséparables.
«Passez par là.» Myosine indique un passage qui ressemble aux battants d’une porte. Mais avant qu’elles n’aient le temps de réagir, une vague de globules rouges plus importante que les autres arrive à toute vitesse. Myosine et Actine ont la présence d’esprit de s’accrocher aux colonnes alors que Globine et Poïétine sont violemment emportées par le flot rugissant. Dans ce vacarme, elles distinguent à peine la voix de Myosine qui hurle «Laissez-vous porter par la vague!»

 


Texte et illustrations: Vivienne Baillie Gerritsen et Sylvie Déthiollaz (Swiss-Prot Group, Swiss Institute of Bioinformatics)
Titre original: «Globine et Poïétine sur la piste de la moelle rouge»
La version allemande en ligne a été retravaillée par Redaktion SimplyScience.ch

© 2003 Vivienne Baillie Gerritsen, Sylvie Déthiollaz, Swiss-Prot Group, Swiss Institute of Bioinformatics
ISBN 2-9700405-2-2

L'histoire est disponible en français et anglais chez Lulu.com.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.