Globine et Poïétine sur la piste de la moelle rouge (4)

Lili a bientôt 10 ans et souffre d'anémie. Le médecin lui prescrit un médicament appelé (érythro)Poïétine. Cette substance stimule la moelle osseuse à produire de nouveaux globules rouges. A cause de l'impatience de Lili, Poïétine a été en danger, mais voilà qu'elle fait la connaissance de Globine.

Premier épisode

Episode précédent

Episode 4: Poïétine fait la connaissance de Globine

Globine et Poïétine

«Globine et Poïétine sur la piste de la moelle rouge», conte scientifique. (Texte et illustrations: Vivienne Baillie Gerritsen et Sylvie Déthiollaz, Swiss-Prot Group, Swiss Institute of Bioinformatics)

Alors que Poïétine attend le coup de grâce les yeux fermés... soudain quelque chose l’agrippe et la soulève au moment même où la lame va s’abattre sur elle. Poïétine ne comprend pas ce qui lui arrive. Elle traverse quelque chose d’indéfinissable et se retrouve dans une sorte de tunnel assez étroit en face d’un grand sourire:
«Salut! Moi c’est Globine!»

Globine

Devant elle se tient une protéine aux formes très arrondies.
«Eh bien on peut dire que tu es arrivée au bon moment! Merci, je te dois une fière chandelle. Sans toi, à l’heure qu’il est, je serais réduite en bouillie… Mais qui était ce fou furieux » s’enquiert Poïétine tout en se débarrassant de quelques résidus gluants.
«Oh lui? C’était Pepsine, répond Globine. C’est son boulot. Il passe sa journée à découper des bouts de nourriture.»
«Pourquoi?»
«Il fait partie de ce qu’on appelle la digestion. Personne ne peut vivre sans lui. Lorsque les aliments arrivent dans l’estomac de Lili, c’est lui qui les hache en tout petits morceaux…»
«… comme pauvre Albumine…»
«Oui… comme Albumine… Ensuite ces petits morceaux sont envoyés vers les différentes parties du corps.»
«Pourquoi?»
«Ils sont un peu comme des briques…» Poïétine ne comprend pas. Globine continue. «Tu vois, les petits morceaux aident à remplacer des parties du corps qui ont besoin d’être renouvelées, ou à construire de nouvelles parties.»
«Ah… Je vois…» Poïétine ne voit pas vraiment mais elle a d’autres chats à fouetter. Elle est encore un peu sous le choc après avoir failli être hachée menue.
Globine décide de ne pas poursuivre et regarde Poïétine: «T’as vraiment eu de la chance que je passe par là. Mais t’es qui, toi?»
«Je suis l’agent Poïétine. On m’a envoyée ici en mission… spéciale.» Il en faut plus pour impressionner Globine. Poïétine continue. «Je dois aller dans la moelle osseuse pour aider Lili à produire plus de globules rouges parce qu’elle n’en a pas assez.»
«Eh bien c’est pas trop tôt!» s’exclame Globine. «Ça fait un moment que je t’attends! Je suis ABSOLUMENT crevée! J’ai trois fois plus de boulot qu’avant!!»
«Ah bon, et pourquoi ?»
«Tu ne me reconnais donc pas?» répond Globine un peu vexée. Poïétine secoue la tête. «Je suis une hémoglobine.» Elle fait une pirouette devant Poïétine qui fait semblant d’être impressionnée. «Normalement, je me trouve à l’intérieur des globules rouges et c’est moi qui attrape l’oxygène dans les poumons et le distribue partout dans le corps, ajoute-t-elle fière comme un paon.»

Le sac à dos de Globine

«Regarde!» poursuit Globine qui se tourne pour montrer son sac à dos plein d’oxygène.
«Ouaahhhhh!» s’exclame Poïétine. «Tu en portes quatre! C’est pas trop lourd?»
«Non! C’est léger comme l’air!» rit Globine qui enchaîne une deuxième pirouette. Puis elle se penche vers Poïétine et lui dit sur un ton grave. «Mais t’es pas sortie de l’auberge, ma pauvre, parce que la moelle osseuse c’est pas du tout par ici. Il va falloir faire un long voyage. Oups, mais je parle, je parle, j’ai pas que ça à faire moi, faut que j’te laisse. Bon, eh bien bonne chance Poïétine!»
«Eh? Attends!»
«Pourquoi?»
«Tu peux pas me laisser comme ça!»
«Pourquoi pas?»
«Tu dois m’aider à trouver la moelle osseuse!!» s’écrie Poïétine… qui rajoute un tout petit «s’il te plaît…»
«Désolée ma p’tite dame, mais faudra que tu te débrouilles toute seule, mon devoir m’appelle, déclame Globine d’un air important.
«Mais tu veux aider Lili. Oui ou non? » s’impatiente Poïétine.
«Bien sûr que oui. Quelle question!»
«Alors réfléchis deux minutes. Ton devoir est de fournir de l’oxygène. Si tu m’aides à trouver la moelle osseuse, alors je pourrai fabriquer plus de globules rouges et toi, tu pourras livrer plus d’oxygène…» Globine écoute attentivement. «Ce qui fera de toi une héroïne… » renchérit malicieusement Poïétine.
«Mmm, ma foi, c’est pas bête… Et tout le monde parlera de moi… Je serai invitée partout… répond Globine songeuse. Et je distribuerai des autographes… Et on parlera de moi à la télé… puis à la radio… Et je donnerai des interviews pour des magazines et des quotidiens… Et quelqu’un va bien songer à écrire ma biographie… Et…»
«… et si on ne se dépêche pas, Lili pourrait tomber sérieusement malade, interrompt Poïétine.»
«Top là, c’est parti! Il n’y a plus de temps à perdre! En route pour la moelle mon amie!!!»
Et voilà Globine qui s’élance dans le vaisseau sanguin entraînant à sa suite Poïétine par la main.

 


Texte et illustrations: Vivienne Baillie Gerritsen et Sylvie Déthiollaz (Swiss-Prot Group, Swiss Institute of Bioinformatics)
Titre original: «Globine et Poïétine sur la piste de la moelle rouge»
La version allemande en ligne a été retravaillée par Redaktion SimplyScience.ch

© 2003 Vivienne Baillie Gerritsen, Sylvie Déthiollaz, Swiss-Prot Group, Swiss Institute of Bioinformatics
ISBN 2-9700405-2-2

L'histoire est disponible en français et anglais chez Lulu.com.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.