Madagascar - île aux multiples facettes

Madagascar est un pays caractérisé par des paysages variés. On y trouve des forêts tropicales humides mais aussi des hauts plateaux montagneux. Du fait de son isolement du continent, beaucoup de plantes et d'animaux ne se trouvent qu'à Madagascar. Mais la diversité de la flore et de la faune est toujours plus menacée par le déboisement de la forêt pluviale. En effet, la déforestation détruit l'habitat des animaux et beaucoup d'espèces malgaches sont déjà menacées d'extinction.

Pour y établir des cultures, l'homme a déboisé la forêt pluviale.

Rizière dans la forêt pluviale de Madagascar. (Image: tompozzo/CanStockPhoto)

Situation géographique de Madagascar

Madagascar est une île de l'Océan indien située au large de la côte sud-est de l'Afrique. (Image: Rei-artur/Wikimedia Commons, Licence-CC)

Grâce à sa situation isolée du continent africain, une faune et une flore uniques ont pu se développer sur l'île de Madagascar. Ainsi, 90% des espèces animales et végétales qui vivent à Madagascar ne se trouvent nulle part ailleurs sur Terre. Les animaux et les plantes qui ne sont présents que dans une région donnée sont appelées espèces endémiques. L’Australie est un autre exemple de pays où l’on trouve de très nombreuses espèces endémiques.

 

Une grande partie de la flore malgache est endémique

Madagascar abrite plus de 12’000 espèces de plantes dont 70 à 80% sont endémiques! La diversité est si grande que 100 espèces végétales différentes peuvent pousser sur une surface de dix mètres sur dix.

Baobab

Baobab avec ses feuilles à Madagascar. (Image: pierivB/CanStockPhoto)

Un des arbres de Madagascar les plus connus est le baobab (il est appelé aussi arbre bouteille et ses fruits, pain du singe). Les baobabs sont présents essentiellement dans les régions sèches de Madagascar, mais aussi sur le continent africain. Ils ont la particularité de pouvoir emmagasiner de grandes quantités d'eau dans leur tronc ventru. Pendant la saison sèche, l'arbre perd ses feuilles et vit sur ses réserves d'eau internes.

L'arbre du voyageur que l'on trouve à Madagascar

L'arbre du voyageur (Ravenala madagascariensis). (Image: Konstik/CanStockPhoto)

Le Ravenala est une autre plante malgache endémique. Le Ravenala, aussi appelé «arbre du voyageur», est l'emblème national de Madagascar. Les plantes peuvent atteindre une hauteur de 15 mètres et leurs feuilles une longueur de trois mètres. Le nom d'«arbre du voyageur» vient du fait que l'eau de pluie peut s'accumuler à la base des feuilles. En perçant la base de la feuille, on peut recueillir jusqu'à un litre d'eau. Cette eau peut être bue par un voyageur assoiffé - d'où son nom.

 

Animaux endémiques de Madagascar

Le catta est un lémurien de Madagascar

Le catta est l'espèce de lémuriens la plus connue. (Image: Hubertus45/Wikimedia Commons, Licence-CC)

Le groupe d'animaux endémiques de Madagascar de loin le plus connu est celui des lémuriens, aussi appelés makis. La plupart des lémuriens vivent dans les arbres et sont herbivores ou omnivores. Ce sont des animaux nocturnes, ce qui se voit à leurs grands yeux caractéristiques.

Le grèbe est un oiseau aquatique

Le grèbe de Madagascar de la famille des Podicipédidés. (Image: Alextelford/Wikimedia Commons, Licence-CC)

Il existe aussi deux espèces de grèbes qui sont, ou étaient indigènes, uniquement à Madagascar. Il y a 22 espèces distinctes de grèbes dans le monde, dont par exemple le grèbe huppé qui est connu chez nous. Le grèbe malgache, endémique de Madagascar comme son nom l'indique, est classé comme espèce menacée. La seconde espèce malgache de grèbe était le grèbe de Delacour, disparu depuis la fin du 20e siècle.

 

 

la mangouste de Grandidier est un carnivore malgache dont le pelage est rayé

Un exemple de carnivore malgache, la mangouste à bandes géantes ou mangouste de Grandidier (Galidictis grandidieri). (Image: Grigory Morozov/Wikimedia Commons, Licence-CC)

L'isolement de l’île a fait aussi que des groupes entiers d'animaux et de plantes présentes sur le continent africain sont absentes de Madagascar. Il n'y a par exemple pas de carnivores comme les lions ou les léopards à Madagascar. Les seuls carnivores qui vivent à Madagascar sont huit espèces apparentées, les «carnivores malgaches». Il n'y a pas non plus de singes ou de serpents venimeux à Madagascar.

 

 

 

Pourquoi la forêt malgache est-elle déboisée?

Avant l'arrivée des premiers colons, Madagascar était presque complétement recouverte de forêts. Les animaux et les plantes pouvaient s'y développer librement. Après l'arrivée des colons, la population humaine n'a cessé d'augmenter. Avec l'accroissement de la population, la demande alimentaire a elle aussi augmenté. Pour couvrir les besoins alimentaires, les agriculteurs ont dû intensifier les cultures. Aujourd'hui encore, on fait pousser du riz et on élève du bétail à Madagascar.

L'agriculture n'est cependant possible que si les surfaces agricoles disponibles sont suffisantes. Comme le paysage de Madagascar est marqué principalement par la forêt pluviale, les Malgaches ont commencé très tôt à déboiser la forêt ou à la détruire par le feu. Les brûlis consistent à mettre le feu de manière contrôlée à une zone de forêt - une manière simple et peu coûteuse de gagner de l'espace pour l'agriculture. Le déboisement de la forêt pluviale n'est pas dû uniquement à l'approvisionnement alimentaire, mais aussi à l'utilisation de charbon de bois pour la cuisine, la demande accrue de café, l'utilisation du bois comme matériau de construction et l'aspiration de la population à la prospérité.

Tu trouveras d'autres photos d'animaux et de plantes dans notre album «Madagascar».

Quelle surface de forêt pluviale a-t-on déjà détruite?

Rien qu'entre les années 1950 et 2000, 40% de la forêt pluviale a disparu à Madagascar. Pour mettre fin à cette destruction, des stratégies de protection de la nature pour la conservation de la forêt tropicale furent définies à l'échelle internationale. Ces projets n'ont malheureusement qu'une efficacité limitée et la forêt pluviale continue à être déboisée. On estime qu'il ne reste plus aujourd'hui que 15% de la forêt originelle. Certains scientifiques prédisent même que la majeure partie de la forêt pluviale qui n'est pas sous protection naturelle aura été déboisée d'ici 2025.

Dans de telles conditions, il est donc particulièrement important de créer et réaliser des projets de protection de la nature afin de préserver la diversité des espèces à Madagascar.

Évaluation moyenne:
  •  
(0 Évaluations)

Qu'en dis-tu?

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.